• Reste à charge zéro

    mise en place par le gouvernement du « reste à charge zéro » dans le domaine de l’optique.
    Cette mesure, sous prétexte de rembourser plus largement les dispositifs de correction visuelle, pénalise les opticiens et les assurés et creuse les inégalités.
    Par ailleurs, cette mesure tend à faire disparaitre tout une catégorie de professionnels de santé qualifiés au profit de simple exécutants. La qualité des
    conseils et du service rendu ne peut en être qu’altérée.
    Aussi, je suis intervenue par le biais d’une question écrite au gouvernement afin de lui demander comment il entend maintenir, en France,
    un secteur optique performant, juste et adapté aux besoins des patients.