• A partir du 1er juillet prochain, les routes nationales sans séparation physiques seront limitées à 80km/h sur l'ensemble du territoire français. Pour Emmanuelle ANTHOINE, cette limitation est une mesure de plus qui dessert nos territoires ruraux. Comme elle l'explique au Dauphiné libéré le 20 mars dernier  : "Pour nous, c'est clairement les automobilistes de nos villages ruraux qui vont être impactés. Le prix du diésel et de l'essence augmente, tout comme les obligations de contrôle technique. Ce sont autant de mesures qui pénalisent le milieu rural". C'est pourquoi elle s'engage avec le sénateur et ancien maire de Tain-l'Hermitage Gilbert Bouchet contre cette mesure et appelle à une mobilisation de l'ensemble des citoyens.